Vous pouvez écouter les chroniques sur le site de Radio Fidélité :

À Nantes 103.8, à Pornic 92.5 et à Chateaubriant 97.2

Les émissions sont diffusées du lundi au vendredi à 6h25, 7h05, 12h05 et 20h10 et disponibles en podcast sur le site http://radiofidelite.fr/fr/

Ou en cliquant sur le lien disponible ici quelques jours après la diffusion quotidienne.

Et voici les consignes proposées lors des émissions

 

SEMAINE 52:

Bilan de 2018

Cette semaine je vous propose des exercices à réaliser à votre rythme pendant les fêtes pour dire au-revoir à 2018 et en faire le bilan.

Puis dès la semaine prochaine, je vous proposerai un aperçu de ce que vous pourrez vivre en atelier les mercredis 16 et 30 janvier.

L’idée est de vous accompagner à quitter 2018 pour vivre au plus près de vos envies l’année 2019.

Nous allons parcourir vos réalisations pour vous faire prendre conscience de tous les petits pas que vous avez surement faits. Nous allons voir ce qui est beau et bon pour vous et tirer des apprentissages de ce qui peut être amélioré.

Pour commencer je vous propose de déposer ce qui, peut-être, a été difficile, douloureux, pénible cette année.

Vous pouvez réaliser cet exercice de différentes manières.

La finalité est toujours la même: vous débarrasser de ce qui vous empêche d’avancer : vos vieilles rancœurs, votre regard critique sur vous-même, vos petitesses….Tout ce qui vous empêche d’être vraiment qui vous êtes, merveilleux et aimable.

Laissez s’envolez vos soucis.

Tracez des cercles sur votre page, comme des bulles de savon. Déposez vos soucis dans ces bulles, tout ce qui vous empêche d’être tranquille aujourd’hui, tout ce qui vous a pesé cette année.

Écrivez des mots-clés ou des phrases, dessinez dans les bulles si vous le souhaitez, suivez ce qui vient pour vous.

Quand vous avez terminé, soufflez sur vos bulles Imaginez qu’elles s’envolent et finissent par disparaitre.

Puis tournez la page.

Je vous propose plusieurs variantes.

Vos soucis s’effacent ou partent en fumée.

Écrivez soit sur une ardoise, à la craie (ou sur un tableau vinyl), soit sur des papiers ce dont vous voulez vous débarrasser. Ecrivez tout ce que vous avez trouvé difficile cette année. Ecrivez vos rancœurs, vos frustrations, vos colères, vos procrastinations.

Puis effacez tout d’un coup de chiffon ou faites bruler les papiers.

Vous pouvez aussi écrire sur des pierres que vous irez ensuite jeter au fond de la mer, dans une forêt…

Puis tournez la page.

Les Couleurs de votre année

Installez-vous confortablement. Fermez les yeux. Prenez plusieurs inspirations.

Et laissez venir les couleurs qui pourraient illustrer l’année qui vient de s’écouler.

Puis sur votre cahier des rêves, faites des taches, des formes, des lignes avec ces couleurs, sans trop réfléchir.

Si des symboles ou des dessins émergent, ajoutez-les.

Suivez vos mouvements intérieurs, vos inspirations et puis laissez aussi émerger des mots et écrivez-les…

Comment décririez-vous votre année ? Quelle était l’ambiance générale ? Que concluez-vous en regardant votre page ? Écrivez vos réflexions.

Les Couleurs de votre humeur

Si l’exercice précédent vous a semblé trop difficile à réaliser, je vous propose une variante.

Notez d’abord quelques-uns des grands moments qui ont marqué votre année : moment festif, moment d’attente, moment de doute, moment calme…

Puis fermez les yeux, prenez plusieurs inspirations. Visualisez chacun de ces moments et associez-leur une couleur.

Vous pouvez ensuite soit faire le premier exercice et voir ce que ça change, soit vous posez les mêmes questions :

Comment décririez-vous votre année ? Quelle était l’ambiance générale ? Que concluez-vous en regardant votre page ? Écrivez vos réflexions.

La roue de l’année

Commencez par faire la liste des événements marquants de votre année. Petits ou grands évènements. Tristes ou joyeux.

Puis dessinez une roue et divisez-la en 12 sections

Parmi les événements marquants de votre année, Choisissez-en 12 puis inscrivez-les en ordre chronologique approximatif dans le cercle en 12 sections.

Si votre année a été particulièrement riche en évènement ou si vous voulez tout simplement faire le bilan de votre année sous un angle particulier (vie professionnelle ; vie amoureuse ; santé ; vie familiale, etc.), vous pouvez faire une roue par thème choisi.

Si vous avez eu une année difficile, vous pouvez aussi choisir de sélectionner seulement les événements positifs.

Entrez vos événements dans la roue et donnez une couleur à chaque section selon l’énergie ou l’émotion que vous associez à chacun d’entre eux.

Vous pouvez aussi dessiner dans chaque section ou écrire des mots. Vous pouvez décorer chaque section en collant des images. Faites comme vous le voulez.

Écrivez l’année au centre puis quand vous avez fait le tour, observez votre roue de l’année et explorez-la en vous inspirant des questions suivantes ou librement:
* Qu'est-ce qui me surprend en regardant ma roue ?
* Qu'est-ce qui ressort comme évident ?
* Qu'est-ce que ma roue m’apprend sur mon année ?
* Y a-t-il des "face à face" significatifs ? (du sens à tirer des pointes se faisant face)
* Qu'est-ce que je conclus ?
* Est-ce qu'il y a des besoins pour 2019 qui ressortent de ce bilan 2018 ?

Écrivez vos réflexions.

Écrivez les besoins que  vous identifiez des besoins pour 2019.
Vous pouvez donner un titre à votre année, un peu comme à un livre que vous avez fini d’écrire.

Hommage à une force

Choisissez un aspect positif de votre année, une force que vous avez ressentie durant l’année (exemple: le courage que vous avez eu dans telle situation), ou un bonheur qui vous a touché (exemple : la joie d’être grand-mère).

Découpez ensuite 5 à 10 images dans des magazines qui évoquent cette force ou ce bonheur.

Agencez ensuite vos images sur une feuille ou un tableau.

Faites un collage en hommage à cette part de vous qui était là cette année et sur laquelle vous pourrez encore compter dans le futur.

Suivez votre inspiration : ajoutez des mots, des dessins, des papiers spéciaux, des photos…

Quand vous avez terminé, écrivez vos réflexions sur la page de votre cahier des rêves.

Que ressentez-vous ?

Qu’est-ce que cette réalisation vous donne comme force nouvelle ? Comme énergie ? Comme envie ?

Qu’avez-vous envie de vivre en 2019 ?

Laissez votre collage visible quelques jours. Regardez-le. Nourrissez-vous de l’énergie qui s’en dégage. Soyez fier de vous et reconnaissant !

Lettre à 2018

Prenez une feuille de papier de couleur ou  une feuille blanche. Pliez-la en 3 sections, plus un rabat. Collez cette feuille dans votre carnet des rêves de façon à pouvoir la déplier et la refermer au besoin.

Écrivez-y une lettre d’au revoir et/ou de remerciement à 2018, en décorant et fignolant à votre goût.

Saluez l’année qui vient de terminer, remerciez-la.

Remerciez la vie dans tout ce qu’elle vous offre.

Si elle a été difficile, vous pouvez remercier pour de toutes petites choses comme un bon repas ou une sortie agréable, l’air qui entre dans vos poumons ou vos jambes qui fonctionnent, etc.

Vous pouvez aussi remercier pour ce que vous n’avez pas encore réussi à apprendre, à faire, à accepter… c’est un pas tellement important ! Je crois que c’est l’un des messages compris et transmis par Mère Teresa : « accepter avec le sourire ce que Dieu nous envoie », ce que la vie nous appelle à vivre.

Quand vous avez terminé, relisez votre lettre, respirez à fond, l’année est terminée.

Vous aurez peut-être envie de remercier ceux qui vous ont accompagné tout au long de cette année. Votre famille, vos amis, vos relations professionnelles, vos voisins et pourquoi pas celui ou celle qui vous a blessé et en vous blessant vous aura permis d’apprendre sur vous, sur les autres…

Si c’est le cas, surtout n’hésitez-pas !

Écrivez, écrivez, écrivez !

Écrivez des mots d’amour, de gratitude, de joie, de paix…

Que ce sont de beaux cadeaux à faire aux autres et à vous-mêmes !

Chers auditeurs, Je vous écris cette lettre pour vous dire ma gratitude de partager ces quelques minutes de bonheur avec vous chaque jour ! Je vous écris ces quelques lignes pour vous souhaiter d’être heureux vraiment. Et de passer de belles fêtes de Noel et de fin d’année !

 

SEMAINE 49:

Les émotions

Décoder ses émotions:

Je vous propose donc un exercice pour vous entrainer à décoder vos émotions :

 

Le contexte :

  • identifiez une situation bloquante, en rapport avec une émotion négative. Considérez comme émotion négative quelque chose qui fait que vous ne vous sentez pas tout à fait vous-même, quelque chose qui vous agace peut-être sans que vous ne saisissiez réellement le sens de cet agacement.

  • Décrivez la situation bloquante précisément :

    • Que se passe-t-il ?

    • Dans quelles circonstances ? Où cela se passe-t-il ?

    • Avec qui êtes-vous ?

    • Que voyez-vous ? Qu’entendez-vous ?

    • Que ressentez-vous ? Qu’éprouvez-vous ?

    • Comment cela se manifeste-t-il ?

Puis posez-vous la question :

  • Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

  • Quel est le message qui cherche à passer ?

  • Y-a-t-il dans cette situation une valeur, quelque-chose auquel vous tenez qui a été piétiné, attaqué, violé ?

  • « Si cette émotion devait vous avertir de quelque chose, de quoi s’agirait-il ? »

  • « Si cette émotion était un cadeau, quel serait-il ? »

 

Demandez-vous quels autres comportements vous auriez pu avoir face à une telle situation, et lequel vous pourriez adopter si la situation venait à se reproduire.

  • « Si cette émotion devait vous inviter à un changement, ce serait lequel ? »

  • « Que pouvez-vous mettre en place pour que cette émotion n’apparaisse plus ? »

 

Enfin, fermez les yeux et revivez, au fond de vous-même, la situation en adoptant un nouveau comportement.

Qu’est-ce que ça change ? Que ressentez-vous ?

 

Écriture automatique:

 

Aujourd’hui, je vous propose un exercice que Cécile Filliette, dans son livre « Dessine ta vie » appelle « quand le stylo se fait thérapeute ».

Il s’agit d’un exercice d’écriture automatique.

L’écriture automatique est un  mode d'écriture qui cherche à échapper aux contraintes de la logique. Elle a été utilisée par les écrivains du surréalisme. Inspirée des travaux de Freud, elle consiste à « écrire tout ce qui nous passe par la tête » de façon à libérer les rêves, désirs de l'inconscient. 

En 5 minutes, écrivez sans vouloir faire beau tout ce qui vous passe par la tête ou plutôt  tout ce que vous ressentez.

Commencez votre texte par :

« Je me sens »….et remplissez l’espace de votre page.

Si vous êtes bloqué…réécrivez le dernier mot écrit jusqu’à ce que la situation se débloque, que l’écriture se remette en marche …automatique.

Ne cherchez pas à faire beau… cherchez à écouter ce que vous ressentez.

Pas facile n’est-ce pas….

Quand la page est noircie, enregistrez-vous sur votre téléphone par exemple, ou faites lire votre page à quelqu’un.

Réécoutez-vous en fermant les yeux.

Associez à vos émotions des couleurs… apaisantes sur la colère, dynamisantes sur la tristesse.

Acceptez les émotions, toutes les émotions.

Accueillir les émotions permet de les dépasser, de ne pas les imprimer, aller de l’avant.

SEMAINE 45 :

La bienveillance

Pour finir cette semaine sur la bienveillance, voici 2 exercices proposés  par Béatrice Millêtre, psychologue et psychothérapeute, auteure de "Prendre la vie du bon côté, pratiques du bien-être mental" (Odile Jacob) pour se regarder avec bienveillance.

Le premier exercice consiste à dépasser vos peurs

  • Identifiez ce qui nourrit votre anxiété du moment. Élaguez l’arbre de vos pensées jusqu’à ce que vous trouviez la branche porteuse de stress.

  • Formulez votre crainte dominante sur le mode « et si… » : et si le temps était pluvieux pendant toutes les vacances ? Et si je restais dans ce service que je ne supporte plus ? Et si je perdais mon emploi ?

  • Essayez d’envisager les conséquences si cet événement avait vraiment lieu. Par exemple : et si je perdais mon emploi ? Je serais obligé de vendre mon appartement, mes enfants seraient privés d’études, etc.

  • Pour chaque problème, échafaudez aussitôt une solution de secours : je peux dès maintenant demander une formation pour ajouter une corde à mon arc ; de nombreux étudiants ont des petits jobs pour financer partiellement leurs études, pourquoi pas mes enfants ?…

Vous prendrez ainsi conscience que, quelles que soient les circonstances, vous pouvez toujours rester acteur de votre existence et vous adapter à la réalité du moment.

  Le deuxième exercice consiste à vous parler comme à un ami

  • Vous vous sentez agité, préoccupé ? Prenez quelques minutes pour vous détendre de manière active : faites des mots croisés, buvez un thé, assemblez un bouquet de fleurs… Occupez-vous avec plaisir.

  • Lorsque vous sentez la pression retomber, isolez-vous au calme et entamez un dialogue avec vous-même, comme vous le feriez avec un ami : « Qu’est-ce qui ne va pas ? Depuis quand es-tu tendu ? Quelque chose de précis te préoccupe ? »… N’interrompez ce dialogue que lorsque vous vous sentez allégé de votre fardeau.

 

 

 

SEMAINE 43 :

Arbre de Vie

 

 

 

 

 

SEMAINE 42 :

Valeurs et convictions

Vos valeurs

Quelques questions :

  • Qu’est ce qui est vraiment important pour vous ? 

  • Quelles sont les dix valeurs les plus importantes pour vous ?

  • Parmi ces dix valeurs, quelles sont les trois plus importantes, sans lesquelles votre vie n’a plus de sens ?

 

Alignement
 

Voici des questions que vous pouvez vous poser quand vous identifiez que vous n’êtes pas complètement aligné avec votre VOUS profond :

  • Cette idée, valeur, conviction m’appartient-elle vraiment, est-elle encore d’actualité ?

  • Cette conviction est-elle la plus appropriée à la situation ?

  • Est-ce que je crois vraiment à cela ?

  • Est-ce que cette idée peut vraiment m’aider à vivre mieux ?

  • Comment pourrais-je m’y prendre mieux ?

  • Est-ce que je pourrais réagir autrement ?

  • Est-ce que la seule façon d’interpréter ce qui se passe ?

  • quels sont les avantages et les inconvénients de cette croyance ?

  • Qu’est-ce qui vous empêche de  « faire autrement » ?

  • Que se passerait-il si « vous faisiez autrement » ?

Séance de coaching

Si vous avez identifié que vous n’étiez plus en phase avec de vieilles valeurs et si vous avez envie de faire un peu de ménage, je vous propose une séance de coaching.

 

N’oubliez pas, il n’est pas possible d’éradiquer purement et simplement une vieille croyance. Cela risquerait de compromettre l’édifice.

En revanche vous pouvez identifier que cette conviction ne vous convient plus et voir celle que vous voudriez lui substituer.

 

Partez d’une situation bloquante ou déclenchant un état de stress. Prenez le temps de la décrire. Quelles sont les circonstances dans lesquelles l’état de stress se déclenche. Que ressentez-vous ? Quels sont les symptômes ?...

 

Puis prenez le temps d’identifier la croyance limitante et de la questionner :

 

Qu’est-ce que vous vous dites dans ce cas-là ?

Qu’est-ce que vous imaginez ?

Et puis quoi encore ?

Pour quelle raison pensez-vous cela ?

Avez-vous une preuve logique de cela ?

Qu’est-ce qui vous prouve que ?

Sur quoi tu vous basez pour affirmer ça ?

Quelle évidence factuelle, logique as-tu ? Pouvez-vous trouver des contre-exemples ?

 

Demandez-vous quelles vont être les conséquences pour vous, si vous continuez à avoir ce genre de croyances ? Et encore…… et encore….

Si vous ne trouvez aucunes conséquences négatives alors c’est que cette conviction est bonne pour vous… et dans ce cas-là…ne changez rien !

 

Demandez-vous ensuite quelle serait la croyance, la valeur, la conviction qui vous ferait réussir ?

 

Pensez à une personne dont vous respectez l’avis, qui est de bon conseil pour vous, que dirait-elle de la situation ?

Comment réagirait-elle ?

Quel genre de choses est-ce qu’elle se dit ?

 

De quoi avez-vous besoin pour réussir ? Qu’allez-vous mettre en place à présent ? A combien évaluez-vous votre capacité à vivre désormais mieux aligné sur qui vous avez envie d’être ?

SEMAINE 41 :

Vivre sa vie en grand

Inscrivez-vous aux ateliers !

ou demandez votre programme particulier.

Bientôt un livre...

 

SEMAINE 40 :

Définition du bonheur

Définition de bonheurs ?

Pour vous aider à définir ce dont vous avez besoin pour être heureux, je vous propose de répondre à quelques-unes des questions présentes dans l’enquête mondiale sur le bonheur réalisée par la ligue mondiale du droit au bonheur dont je suis l’ambassadrice dans la région.

Tout bien considéré, sur une échelle de 2 (minimum) à 10 (maximum), à combien estimez-vous être heureux ?

Êtes-vous plus ou moins heureux qu'il y a 10 ans ?

Avez-vous le sentiment de participer activement à la création de la société de demain, de pouvoir choisir votre vie ?

Selon vous, quels sont les éléments qui influencent le plus directement votre bonheur?

  • Argent / Position Sociale

  • Bien-être matériel (logement, voiture, vêtements, etc.)

  • Santé

  • Amour

  • Famille / Amis

  • Loisirs / Vacances

  • Travail / Activité

Dans votre travail ou vos activités, quels sont les éléments principaux qui contribuent à votre bonheur? Quels sont les 3 plus importants ?

  • L'ambiance générale

  • La fierté de ce que je fais

  • La satisfaction de bien faire

  • L'utilité de ce que je fais

  • La reconnaissance que l'on vous donne

  • La nouveauté

  • Votre supérieur

  • Vos collègues

  • Les contacts avec les personnes extérieures

  • L'autonomie

  • L'image de marque liée à votre activité

 

Retrouvez le lien de cette enquête https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSf-LjC6yrtimhQ2UQWyN-2yMYJ_Kr_uBM_Z7rqjRcdws5sXNQ/viewform

 

Rapport de l’ONU sur les critères du bonheur. https://issuu.com/earthinstitute/docs/worldhappinessreport2013_online

SEMAINE 39 :

Du Génie !

Faire briller les lampes magiques et révéler vos génies !

Quelques étapes à respecter ou plutôt à accepter :

  • Se connaitre

  • Identifier ses rêves, ses envies

  • Se donner les moyens d’en réaliser quelques-uns.

Vous avez besoin d’être accompagné pour vous aider à frotter la lampe magique et révéler votre génie ?

Je vous propose une formule d’accompagnement à votre rythme : le protocole complet pour se connecter à ses envies et vivre au plus près de ses rêves

Contactez-moi : agnes@sens&action.com

 

 

Des approches et des lectures

L’Ikigai.

 

 

Le concept de l’Ikigai est apprécié et utilisé par de nombreux coachs pour aider leurs clients à définir leur vocation et leurs talents.

 

Pour Héctor Garcia et Francesc Miralles, les deux auteurs espagnols de La Méthode ikigai, découvrez votre mission de vie (Solar), l’Ikigai «correspond au sens de la vie, à ce qui nous fait nous lever chaque matin avec enthousiasme. » Il est la réunion de iki (« vie » ou « être en vie ») et gai (« ce qui vaut la peine et a de la valeur »). Littéralement, on pourrait le traduire par « ce pour quoi la vie mérite d’être vécue ».

Dans son ouvrage Trouver son Ikigai, vivre de ce qui nous passionne, Christie Vanbremeersch, consultante et formatrice en créativité, préconise de mobiliser sa curiosité, sa joie de chercher et de rencontrer pour partir en quête de son Ikigai.

 

Une autre approche inspirante est celle de Laurence Vanhee dans son livre Happy RH, le bonheur au travail, rentable et durable. Sa conviction : « Le bonheur au travail, parce que je le vaux bien ! ».

« Vive les 3 patates », a-t-elle écrit en dédicace de son livre et en commentaire de son dessin. 3 patates, pour représenter là où se situe le bonheur au travail, à la jonction du cercle de « ce que je fais bien », ce que j’aime faire, ce qui est utile à l’organisation.

le dessin scanné

 

Il y a aussi l’approche de Christine Lewicki dans son livre WAKE-up où elle nous propose d’oser être brillant, de poser des actes à la hauteur de son ambition, de créer sa réalité avec des mots, de prendre soin de sa source.

Et les écrits de Gay Hendricks dans Le Grand bond

 

 

 

Exercices pour faire jaillir votre génie !

 

Matériel nécessaire :

Vous avez besoin de feuilles ou encore mieux d’un beau cahier et de crayons.

 

Préalable aux exercices :

  • Se mettre en condition de se reconnaitre formidable, de s’autoriser à reconnaitre notre unicité merveilleuse.

  • Avant de commencer, installez-vous confortablement dans un endroit calme et dans lequel vous vous sentez bien. Assurez-vous que vous ne serez pas dérangé.

Prenez un temps pour respirer, pour vous centrer.

Révéler votre génie le vaut bien !

Vous pouvez écouter la méditation de Sophie :

 

  1. Premier exercice : vous révéler à vous-même :

Notez, sur une page, toutes les qualités, les talents, les compétences que vous vous avez : celle que vous vous reconnaissez avoir et celles que l’on vous attribue.

Ne vous arrêtez pas à 1 ou 2 qualités.

Réfléchissez. Pourquoi êtes-vous apprécié ? Quelles sont ces trésors, ces pépites qui font que vous êtes unique, merveilleux, formidable.

Menez cette réflexion en vous référant à qui vous êtes d’aussi loin que vous le pouvez. Qu’appréciaient vos parents quand vous étiez encore qu’un enfant ? Que disaient de vous, et de manière positive, bien-sûr, votre entourage amical, familial, éducatif….

Votre feuille est totalement remplie !

 

2. Deuxième exercice : convoquer votre enfant intérieur :

La vie nous conduit souvent à faire des choix qui nous éloignent de notre zone de génie, de la zone où nous sentons complètement en harmonie avec qui nous-sommes, où le temps n’a plus de prise, où nous sommes bien.

Alors prenez un temps pour vous souvenir de vos rêves d’enfant. De quoi aviez-vous envie ? Quels étaient vos rêves, vos projets, mêmes les plus fous, surtout les plus fous?

Notez-les. Quels liens pouvez-vous faire avec vos qualités, vos talents ? Vous pouvez entourer, mettre de la couleur, faire vivre vos mots. Ce sera un pas vers la réalisation de vous-même.

 

3. Troisième exercice : se focaliser sur le bonheur des autres.

Bizarre comme consigne….a priori oui ! Surtout que je vous invite d’ordinaire à regarder ce que vous avez plutôt que d’envier l’herbe verte du voisin !

Mais c’est un exercice intéressant et révélateur : notez les bonheurs des autres qui vous titillent, vous agacent, peut-être même que vous jalousez… ils sont révélateurs de vos envies.

Prolongez alors la liste de vos envies commencée avec l’exercice précédent.

SEMAINE 38 :

Bonheur et travail

Laurence Vanhée  est Chief Happiness Officer au sein du ministère belge de la Sécurité Sociale.

Elle a écrit "Happy RH" et elle se prononce pour davantage d’autonomie laissée aux salariés et considère que le bonheur des uns fait la performance de l’entreprise. Des idées qu’elle a appliquées au cours de sa carrière avant de les partager avec les lecteurs.

Retrouvez une interview de Laurence en suivant ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=wGXUtj6pGEo

 

Le site de la QVT.fr http://laqvt.fr/qvt-et-bonheur-au-travail-meme-defi/, veut porter un autre regard sur le travail.

L’Anact, Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) https://www.anact.fr/ un établissement public administratif créé en 1973 et placé sous la tutelle du ministère en charge du Travail.

 

Le bonheur au travail est une affaire personnelle. C’est donc à chaque collaborateur de l’entreprise et quel que soit son statut de décider ou pas d’être heureux.

Et comme le reste ça s’apprend !

Retrouvez les formations que j’anime avec le MBTI, sur des thématiques comme « mieux se connaitre pour mieux interagir », « la gestion des conflits », « l’affirmation de soi », « l’expression de ses besoins ».

Ces formations sont conçues pour être des leviers de développement personnel.

Vous retrouverez les formations que je propose en cliquant sur l’onglet « Les Ateliers ».

N’hésitez pas à me consulter. J’écoute votre besoin et je vous propose une formation adaptée à votre situation.

 

 

SEMAINE 37 :

Prolonger l'été

Astuces : replongez-vous dans l'ambiance de vos vacances.

Vous pouvez le faire de différentes manières :

  • en parlant de vos vacances avec vos amis, vos collègues : attention néanmoins à laisser aussi parler vos interlocuteurs au risque d'être mis à l'écart et de saouler vos interlocuteurs !

  • en réalisant un album photo par exemple qui vous permettra d'y revenir dès que vous sentirez pointé le nez de la morosité ou de la baisse d'énergie. Avez-vous déjà remarqué ? Quand je regarde un album photo, cela me donne envie de sourire. En général, nous photographions les gens que nous aimons dans des moments heureux et comme le bonheur…. C'est contagieux ! Regardez, regardez, regardez !

  • En écrivant le récit de vos vacances et les anecdotes des différents participants.

Et vous quelle est votre manière de prolonger vos sentiments de bonheur ?

 

Quelques pistes pour faire durer ce sentiment de bien-être.

Première étape : Qu'est-ce qui a contribué à ce sentiment de bien-être ?

Faites la liste de ce qui participé à votre bonheur en vacances.

Est-ce que c'est :

  • D'avoir été avec vos enfants, votre conjoint, vos parents, vos amis…

  • d'avoir découvert un pays, une région, une culture différente

  • d'avoir fait du sport

  • d'avoir lu des tonnes de bouquins

  • d'avoir dormi tout votre saoul

  • d'avoir mangé de bons petits plats

  • d'avoir visiter des musées, des expositions

  • d'avoir assisté à des spectacles

  • etc.

Faites votre propre liste, prenez le temps de la faire, la plus complète possible sans oublier les petites choses qui ont contribué à votre bonheur.

 

Deuxième étape : Quand vous avez fait votre liste, vous pouvez l'exploiter de plusieurs manières.

  • La première est très simple et efficace !

Fermez-les yeux et remémorez-vous l'un des moments qui vous a rendu heureux pendant vos congés. C'était où ? Avec qui ? Vous faisiez quoi ? Y-avait-il des odeurs? Des sons ? Le cerveau ne sait pas que vous n'êtes pas vraiment en train de vivre ce moment. Il le revit vraiment et libère pour vous des endorphines. Comme si vous y étiez ! Alors allez-y… Profitez de ces vacances pas chères ! Je parie que vous allez vous sentir heureux instantanément en vous remémorant ces bons moments, détendu et souriant ! N'hésitez pas à laisser votre commentaire sur mon site !

  • La deuxième manière consiste à revivre ce qui participé à votre bonheur en vacances.

Qu'y-a-t-il sur votre liste que vous pourriez revivre, même un petit peu, pour profiter un peu plus longtemps des bienfaits de vos vacances ?

  • Avoir été avec vos enfants, votre conjoint, vos parents, vos amis… vous a rempli de joie ? :

=> organisez un week-end avec eux prochainement. Ce n'est pas faisable ? Organiser une soirée, une réunion téléphonique… Rien que d'inscrire cet événement sur votre agenda va vous mettre du baume au cœur.

  • Avoir découvert un pays, une région, une culture différente ? :

=> empruntez un livre sur ce pays, cette région, cette culture et approfondissez vos connaissances. Cela donnera de l'épaisseur à vos souvenirs. Cela enrichira votre vécu.

  • Avoir fait du sport :

=> accordez-vous des pauses régulières dans la semaine pour faire du sport. Marchez en descendant une station de tram plus tôt, profitez des jours encore assez long pour faire du vélo en rentrant chez vous après votre journée de travail, allez chercher les enfants à pied à l'école...

En prêtant attention à ce qui participé à votre bonheur en vacances, vous identifiez ce qui est bien pour vous, ce qui vous rend heureux. N'attendez pas les prochaines vacances pour les revivre. Soyez imaginatif et créatif !

 

Une dernière astuce pour prolonger les bienfaits des vacances.

Décidez de vous accorder 10 minutes par jour pour faire quelque chose qui vous rend heureux. Vous allez voir à quel point cela va vous rendre plus efficace !

En vous aidant de la liste que vous avez faite en début de semaine ou en repartant de tout ce qui vous fait plaisir dans la vie, tout ce qui vous rend heureux, fabriquez-vous une boite à plaisir.

Le principe est simple : notez sur des papiers ce qui vous fait plaisir. Pliez ces papiers et mettez-les dans une belle boite. Tous les matins, tirez au sort un de ces papiers et réalisez ce qui est écrit dessus ou programmer sa réalisation si celle-ci demande un peu de temps !

SEMAINE 36 : 

De quoi avez-vous besoin pour être heureux ?

Faites la liste de ce qui est important pour vous.

Prenez le temps de l'écrire.

Fermez les yeux puis soulignez ce que vous avez déjà qui contribue à votre bonheur.

Fermez les yeux à nouveau et imaginez un instant que vous perdiez ce qui contribue à votre bonheur.

Cela vous rend sûrement triste…

Rouvrez les yeux et regardez votre liste : tout est là…. Votre bonheur est sous vos yeux !

 

Exercice à réaliser pour muscler votre bonheur.

Commencez par répondre à cette question : « Sur une échelle graduée de 1 à 10, à combien évaluez-vous votre humeur ? 1 correspond à une très mauvaise humeur et 10 à une excellent humeur.

Puis prenez une feuille et notez 30 choses, rencontres, événements, situations qui sont positives, pour lesquels vous pouvez éprouver de la satisfaction, du bonheur, de la gratitude.

Évaluez à nouveau votre niveau de « bonne humeur ». Que constatez-vous ?

Je parie que vous vous sentez plus heureux, de meilleure humeur, plus reconnaissant…

Exercice du sourire :

A utiliser sans modération tout au long de l'année…. même s'il est addictif et très contagieux….

Souriez ! OUI SOURIEZ !

Faites l'exercice suivant :

  • mettez un crayon entre vos dents et gardez-le pendant au moins une minute.

  • Puis mettez le crayon entre votre lèvre supérieure et votre nez et gardez-le également au moins une minute, Bon personnellement je n'arrive pas à le faire tenir alors je le maintiens avec un doigt,,, mais le résultat est le même !

https://www.youtube.com/watch?v=yNHalhX2ikk

 

Que constatez-vous ? Mettez vos commentaires sur le site et retrouvez-y les constats généralement partagés !